Trempage et germination maison

Temps de trempage et de germination des Noix, Graines, amandes, Semences

 

Tout d’abord, il faut savoir que les graines (semences de plantes saisonnières) et noix (semences d’arbres), se conservent à l’aide d’agents de conservation naturels. Le seul désagrément est que les inhibiteurs d’enzymes qui créent la conservation, empêchent le travail des enzymes, c’est-à-dire de transformer les protéines et gras en acides aminés, acide gras et sucre simple et ce dans le but de former une nouvelle plante.

Trempage

Le trempage est essentiel pour libérer ces semences de leur préservatifs et de les rendre fécondes. C’est pourquoi le trempage est la première étape de la germination. On peut expliquer cela en image comme une illusion pour la semence, qu’il pleut et qu’il est donc temps de pousser afin de devenir une plante.

Pour une digestion plus aisée, l’hydratation de l’aliment est donc nécessaire.

Le trempage peut prendre de 20 minutes à 12 heures selon la semence.

L’eau de trempage usée est bonne pour les plantes, mais pas pour la consommation.

Certaines semences, sans inhibiteurs d’enzymes, ont développé d’autres stratégies pour survivre et elles n’ont pas besoin de trempage: chanvre, macadam, pignon de pin, noix du brésil, noisette. Les deux dernières gagnent quand même à être trempées afin d’en faciliter la digestion.

 

Germination

La germination est la transformation et l’activation d’une graine afin de devenir une plante.

De cette transformation, résulte un aliment gorgé de force et d’énergie vitale, une explosion de vitamines, de minéraux et d’enzymes actifs. La germination augmente donc la valeur nutritive des graines.

Les vitamines A,B,C et E sont augmentées de 4 à 10 fois.

Cette étape servira à créer des enzymes qui prédigèreront l’amidon contenu dans les grains et les légumineuses.

La qualité des acides aminés essentiels s’améliore; la lysine augmente de 24%.

Les germes combattent le vieillissement, ils sont anticancérigènes et nettoient l’organisme.

Sachez que les germinations et jeunes pousses sont très faciles, rapides, écologiques, économiques et plaisantes à faire chez soi. Peu importe que vous les fassiez  en bocal ou sur terreau, vous pouvez obtenir de merveilleux et succulents résultats en une semaine.

Les trois clés de la germination sont; eau, air et luminosité.

Procédure

  • Disposer les graines au fond du bocal (voir la section boutique).
  • Pour les petites semences : (luzerne, trèfle, radis, etc.), utilisez 1 c. à soupe pour un bocal de 250 ml.
  • Pour les grosses semences : (lentilles, azuki, sarrasin, etc.) utilisez 80 ml pour un bocal de 250 ml.
  • Mettre de l’eau de bonne qualité dans le bocal, suffisamment pour recouvrir les graines et laissez tremper le temps requis.
  • Une fois le temps de trempage terminé, enlever l’eau, rincez, puis placez le bocal sur un égouttoir à vaisselle, ouverture vers le bas.
  • Rincez 2 ou 3 fois.
  • Se garde au réfrigérateur 4 à 7 jours.

Les légumineuses

Celle-ci se mangent aussi crues, trempées, germées, se cuisinent en soupe, en bouillis de légumes, au four, en croquettes, en salades et en purées. Refroidie et en purée, mélangées avec du beurre de noix et des fines herbes pour faire des tartines. Sèche, elles se conservent 1 an. Les possibilités sont nombreuses!

Cuisson

Avec trempage :

  • Trier, laver
  • Tremper dans 3 fois le volume d’eau toute une nuit
  • Ajouter de l’algue Kombo, du fenouil frais ou des graines de fenouil
  • Débuter votre cuisson à l’eau froide et cuire à feu doux pour éviter le durcissement des protéines.
  • Personnes très sensible, jetez l’eau des 15 premières minutes.

La fève est cuite, lorsqu’elle s’écrase.

Sans trempage :

  • Mettre dans l’eau froide
  • Amener à ébullition 2 minutes
  • Laissez reposer 2 heures pour qu’elles gonflent
  • Jeter l’eau de trempage (tri saccharides : gaz produit des toxines).

Pour évitez les gaz et les ballonnements

Ajoutez à l’eau de cuisson :

  • Un carré d’algue (Kombu)
  • Fines herbes (laurier, sariette)
  • Épices (cumin, gingembre)

Ou ajoutez 3 fois son volume d’eau, portez à ébullition sur feu vif et maintenir 2 minutes, retirez du feu, réfrigérer 1 heure, jetez l’eau, rincez, remettre la même quantité d’eau et faire cuire le temps requis.

Ne pas ajouter :

  • Bicarbonate de soude, détruit la vitamine B.
  • Huile avant la fin de la cuisson, car cela empêche l’attendrissement.
  • Mélasse ou tomates, cela durcit les fèves.
  • Sucre
  • Sel, car il tire l’eau à l’extérieur des fèves.

Conseils :

  • Mangez de petites quantités à la fois pour s’y habituer graduellement.
  • Plus on en mange, plus les problèmes s’atténuent.
  • Manger de préférence le midi, car nous sommes plus actifs et cela contribue à la digestion.
  • Choisir des variétés moins gazogènes comme les lentilles, les pois cassés, les fèves Adzukis et Mung.

Si tous ces conseils ne sont pas efficaces, utilisez une préparation enzymatique qui aide à digérer ces 2 sucres complexes afin d’éviter la fermentation.