Favoriser la perte de poids en mangeant moins ou en mangeant mieux?

Patrick Ste-Marie, coach santé, naturopathe, entraîneur

Si l’être humain mange ce qu’il est fait pour digérer cette question ne se pose pas!

Dans cet article, je vous explique pourquoi, nos habitudes alimentaires vont à l’encontre de ce que nous sommes faits pour digérer. Donc, ce n’est pas la quantité le problème, à moins de compulsion alimentaire, mais bien nos choix d’aliments tout simplement.

Notre culture, nous amène à penser que nous pouvons tout digérer

Longtemps dans notre culture on nous a enseigné à manger des produits céréaliers au déjeuner avec des produits laitiers, ou des produits transformés comme des croissants. Tout ces aliments, contiennent une liste d’ingrédients souvent incompréhensible et difficile à digérer. En plus de tous les produits animaliers qui sont aussi très difficile à digérer. Tous ces aliments souvent mal digérés, créer de la fermentation. Souvent de la putréfaction, des toxines, de l’acidité et par conséquent une prise de poids. Trop souvent même, un ventre enflé, des ballonnements, des flatulences, de la constipation, de la diarrhée, des symptômes de maladie, et un manque d’énergie.

Vous avez tous les signes

Longtemps, j ai consommé des aliments malgré, beaucoup de signaux d’alarme. J’étais alors convaincu de faire les bonnes choses. Puisque, le guide alimentaire canadien va en ce sens. En plus, de tout ce qui est vendu à l’épicerie. Ainsi que ce que les restaurants offrent. Même si j’étais envahie, par un grand manque d’énergie, mon corps qui n’avait pas la silhouette souhaitée. Je croyais avoir une déficience, à l’intérieur de moi.

Système digestif presque identique au Gorille

L être humain à un système digestif pour digérer des fruits, des végétaux et 5% de protéines. Notre intestin est 12 fois la longueur de la colonne vertébrale. Imaginez un morceau de viande, de poisson, un produit laitier, ou sucre complexe (riz, pain, pâtes, patate) non digéré. Puisque souvent en mauvaise combinaison alimentaire. À la température du corps humain, 97,9 f degré à 100,4 f degré rectal. Un endroit sombre, humide, durant 18 à 24 heures si la personne va bien à la selle, 1 selle par repas. Imaginez la fermentation, la putréfaction, les toxines qui s’en dégagent et l’acidité suite à cette mauvaise digestion.

Nous ne pouvons digérer, puisque nous mangeons contre nature

Donc si vous mangez ce que vous êtes fais pour digérer, votre appétit ne sera plus la même. Puisque vos cellules seront bien nourries. Avez-vous déjà remarqué que tous les animaux dans la nature qui mange ce qu’ils sont fait pour manger ont la même forme de corps. Trop souvent, nous mangeons contre nature. Alors, pour aider le transit intestinale de la protéine, nous avons besoin de respecter la règle du 80%- 20%.  Ce qui veut dire que 80% du volume de notre assiette doit être de la salade ou des légumes crus pour que l on puisse digérer. En cas de repas d’aliments cuits, la prise d’enzymes végétales, aident grandement à mieux digérer.

Commencez par le début

Débutez, par changer votre matin en ne consommant que des fruits jusqu’au dîner. Notez si votre énergie est différente du premier jour, à quelques jours plus tard. Par la suite vous pouvez tenter de changer un autre repas à la fois. Un à un afin de vous adapter sans être dans la frustration qui est 4 fois plus acidifiante que la pire alimentation pour le corps. Pour terminer, l’homme est un frugivore, il en a toutes les caractéristiques. Vous ne pourrez qu’en constater les améliorations rapidement.

Vous avez des questions sur cet article? Téléphonez-moi au 514 268-9465

Patrick Ste-Marie Coach santé, naturopathe, entraîneur diplômé