Les intestins et l’importance de bien éliminer

Le travail d’autoguérison de la nature est souvent mal compris. En effet, la médecine traditionnelle traite souvent comme des maladies les efforts du corps pour se débarrasser du mucus et des toxines. En naturopathie, nous enseignons que ces efforts de nettoyage et de régénération sont parfaitement normaux. C’est pourquoi il est important de bien éliminer pour s’assurer que les déchets trouvent la sortie…!

Les reins et les intestins

La majeure partie des problèmes de santé commence toujours au niveau des reins et des intestins. Les reins acheminent les déchets vers l’urine. Le gros intestin, aussi appelé côlon, évacue les matières solides. Nous nous attarderons ici au rôle de l’intestin. Vous comprendrez plus son rôle capital. Vous serez à même saisir ce qui entrave son bon fonctionnement et ce qui peut l’améliorer.

L’intestin

L’intestin fait 12 fois la longueur de votre colonne vertébrale. Il contient 32 pieds de conduit et 25 pieds d’intestin grêle, surnommé petit intestin. Ce dernier renferme des velcros afin de retenir et assimiler les nutriments. Ensuite ces derniers passent par le sang qui les transporte aux cellules. La première partie du petit intestin s’appelle le duodénum et mesure environ 20 pieds. C’est dans cette partie qu’il y a sécrétion des sucs pancréatiques, de la bile ainsi que du bicarbonate de soude afin de poursuivre la digestion.

Le gros intestin

Le gros intestin (côlon) constitue la dernière partie de l’intestin d’une longueur de 5 pieds. C’est aussi un endroit humide et sombre. Le côlon reçoit le bol alimentaire et représente le canal principal d’évacuation des déchets solides. De lui dépendent d’autres organes d’élimination du corps comme les poumons et la peau. Le transit intestinal, de la bouche à l’anus, prend de 18 à 24 heures. De plus, comme nous gardons les aliments longtemps, il est important d’ingérer ceux qui ne stagneront pas ni ne créeront de putréfaction. C’est crucial pour bien éliminer. C’est ce que nous verrons plus loin.

Bonne et mauvaise élimination

Une bonne élimination vise une selle par repas. On la reconnaît si elle flotte, si elle est bien formée, facile à essuyer et cassante lorsqu’on tire la chasse d’eau. Un état de constipation dénote la présence de colle sur les parois de l’intestin. Cela est dû à des aliments incrustés qui empêchent le péristaltisme. Il doit y avoir autant de selles que de repas.

Des selles compactes signifient une accumulation de plusieurs repas. La déshydratation et la fermentation en sont souvent la cause. Plus l’organisme est hydraté, plus il est alcalin et apte à bien évacuer. À l’opposé, plus il contient de l’acidité, plus il se déshydrate et éjecte des matières dures. Avec seulement une selle par jour, il y a de fortes chances que les aliments fermentent, putréfient et dégagent des toxines. C’est une entrave pour bien éliminer.

Irritants des intestins

Viande

La viande irrite les intestins car elle y stagne trop longtemps. Les carnivores comme le lion, qui n’ont que 7 pieds d’intestins, ont seulement besoin de 5 heures pour éliminer la viande ingérée. Ce n’est pas le cas de l’Homme qui de plus possède moins d’enzyme pour digérer les produits carnés.

Café

Un intestin qui va à la selle à cause du café est un intestin paresseux (aliments contre nature), il bouge par irritation. Afin de repartir le mouvement du péristaltisme, un lavement, une nourriture appropriée, des herbes et de l’exercice sont recommandés.

Laitages

Pourquoi les produits laitiers deviennent si difficiles à digérer pour beaucoup d’entre nous? Sachez qu’à partir de 2 ans, l’enzyme nommée lactase a tendance à disparaître de l’intestin. En effet, l’enfant commence à manger et n’a plus besoin du lait maternel. Une personne qui continue à boire du lait peut ressentir une intolérance puisque le lactose n’a plus son enzyme pour le digérer. Aussi, le lait de la mère n’est pas comme le lait de vache commercial. Il est naturel et non pasteurisé. Dans ce cas, il n’acidifie pas l’organisme.

Aliments raffinés

De plus, la consommation à long terme d’aliments raffinés et à basse teneur en enzymes affaiblit le côlon et ne permet pas de bien éliminer. Il devient surmené par le surplus de travail exigé de lui dans l’assimilation de ces aliments. C’est ainsi que se crée une accumulation de déchets sur les parois du côlon. S’ensuit une prolifération de bactéries indésirables qui se nourrissent des déchets stockés.

Effets néfastes de l’irritation intestinale

Diarrhée

Par ailleurs, le repas doit être liquide pour traverser l’intestin grêle. Quand les aliments arrivent au côlon, la partie ascendante enlève l’eau du bol alimentaire et la selle se forme. Les irritants créent de la mucosité sur la paroi, le côlon ne peut plus absorber l’eau, il y a donc diarrhée afin d’éliminer cette plaque mucoïde. Quand la plaque disparait, la diarrhée cesse. Arrêter de manger bénéficie au corps le temps qu’il se nettoie.

Acné pubère

L’irritation intestinale favorise la plupart des masses ou maladies de la peau. L’acné vient aussi du ventre! Elle annonce un système congestionné qui a du mal à bien éliminer. Cela survient davantage à l’adolescence parce que les poussées d’hormones stimulent la vitalité afin de sortir les toxines. Favoriser le travail des reins en même temps, la peau est reconnue en médecine chinoise comme un troisième rein.

Digestion et problème de foie

Aussi, un foie engorgé résulte d’une mauvaise élimination des reins et des intestins. Le foie vide la bile dans l’intestin afin qu’elle favorise le péristaltisme. Le sang passe dans l’intestin pour se nourrir et absorbe le poison s’il n’y pas 2 à 3 selles par jour. C’est ensuite le foie qui doit effectuer la gestion de cette toxicité…

Perte de tonus

Les déchets s’accumulent à force d’irritation. Graduellement, le côlon perd de sa tonicité, s’affaiblit et des cavités apparaissent le long de ses parois. Il arrive souvent qu’il se déplace sous le poids des déchets… Les spécialistes en santé digestive estiment que 90 pour cent des malaises aigus sont le fait d’un côlon en mauvais état. Ce dernier causerait une auto-intoxication. Les éléments toxiques contenus dans le côlon sont alors transportés vers d’autres parties du corps par l’intermédiaire du système sanguin et lymphatique.

Autres facteurs

De plus, les allergies résultent d’un intestin irrité et fuyant. Avec des intestins enflés, les amygdales risquent fort de l’être aussi, de même que les adénoïdes. Cela peut causer une haleine et odeur corporelle nauséabonde. Des sinus congestionnés sont un autre signe que les intestins ne sont pas propres. Même les nourrissons peuvent être affectés. En effet, plus l’intestin de la mère est encrassé, plus son lait est de mauvaise qualité.

Comment bien éliminer

  • Pour remédier aux problèmes intestinaux, il faut ingérer des aliments compatibles avec les intestins. Les fruits et les végétaux répondent aux besoins essentiels du corps.
  • Le lavement avec de l’eau purifiée constitue une méthode des plus efficaces pour débarrasser le côlon des éléments toxiques et des bactéries.
  • Le jus d’herbe de blé, pris une fois par semaine, aide à temporiser l’acidité.
  • Des plantes qui favorisent la production de bile encouragent la détoxification.

En conclusion, sachez que bien éliminer permet à l’intestin de produire de bonnes bactéries. La fabrication de vitamines essentielles comme la B12 est encouragée. L’hormone du bonheur, la sérotonine, se fabrique aussi à partir des intestins. C’est là deux raisons parmi bien d’autres pour prendre soin de vous!

Vous avez aimé cet article : L’importance de bien éliminer? Apprenez plus de stratégies pour améliorer votre santé, votre énergie et votre silhouette en vous abonnant à :

Vous pouvez aussi me contacter pour une consultation au : 514 268-9465.

Patrick Ste-Marie